Prendre soin de son intestin, un geste qui compte

On connaît de plus en plus sur le rôle que l’intestin joue dans notre santé, notamment, dans le système immunitaire, ainsi que sur son lien avec le cerveau et même les émotions. Cependant, il arrive très souvent qu’on oublie prendre soin de cet organe et s’il ne peut pas fonctionner correctement, notre corps commence à donner des signaux. Probablement, plusieurs problèmes de santé dont on ne trouve pas la cause, ont la réponse dans un intestin surchargé qui a besoin d’un nettoyage.


Des années de mauvaises habitudes qui s’accumulent

Les mauvaises habitudes de vie et l’alimentation moderne amènent à une consommation excessive d’additifs chimiques, d’aliments inflammatoires et irritants de la muqueuse intestinale (notamment le gluten et la lactose), des protéines animales et de sucres raffinés. Tout cela, surcharge l’intestin de déchets en causant un déséquilibre dans la flore intestinale.

C’est qu’en effet, d’un côté, l’entreposage de déchets acidifie l’organisme et empêche les nutriments d’être assimilés comme il faut, et de l’autre côté, la perméabilité intestinale (conséquence de l’inflammation de la muqueuse) permet le passage des toxines au torrent sanguin. L’accumulation de ces toxines causent l’inflammation de l’organisme et peut entraîner divers problèmes de santé à long terme dont les maladies auto immunes ou maladies inflammatoires. Voilà pourquoi nettoyer et détoxifier l’intestin, s’avère comme un soin indispensable pour donner un répit à notre intestin afin qu’il puisse se renouveler pour bien fonctionner.

Un nettoyage intestinal est un geste assez simple qu’on peut mener de temps en temps. Le printemps et l’automne sont deux bons moments pour le faire, de manière qu’on aide notre organisme à se débarrasser naturellement de ce qu’il a accumulé pendant l’été et l’hiver pour affronter la nouvelle saison renouvelée. Parmi les principaux bienfaits de nettoyer l’intestin se trouvent l’élimination de toxines et de déchets, la régulation de la fonction intestinale et par conséquent on pourra profiter des digestions plus légères et d’une meilleure assimilation des nutriments.

À ce propos, c’est conseillable de trouver deux semaines où on pourra suivre une routine constante et assez calme pour bien planifier et profiter des repas ainsi que de moments de détente et relaxation, car il s’agit aussi de se débarrasser du stress et des émotions nuisibles. Rappelons que l’intestin est un organe où on digère les émotions et il est donc très sensible à celles-ci.

Comment le faire ?

Pour nettoyer l’intestin, on va faire une cure de drainage avec des grains du lin ou de psillium. Mais avans de se mettre à l’ouvre, quelques jours avans de faire la cure, on diminuera notre consommation des aliments qui l’encombrent le plus : des aliments transformés, des sucres raffinées, des glucides raffinés (à index glycemique élevé) et des excitants (café, thé, etc).

Quand votre alimentation a été alégérée et qu’on se sent prêts, on prend à jeun tous les jours soit une cuillère à thé de grains de lin trempées pendant toute la nuit, soit une cuillère à thé de graines de psyllium. Ces deux graines, sont des laxantes légères qui vont aider à drainer les toxines accumulées dans les intestin en douceur.

On prolonge la cure jusqu’à 3 semaines. Pendant cette période, c’est très important de boire beaucoup d’eau (au moins 2 litres par jour) ainsi que de maintenir un régime le plus naturel et légèr possible.

En deuxième lieu, dans ce qui concerne l’alimentation —le pilier du nettoyage— il faut suivre quelques recommandations d’alimentation pour bien accomplir la tâche de nettoyage. En effet, il est tout aussi important d’ajouter des aliments qui favorisent la santé de l’intestin que d’enlever les aliments qui le surchargent et nuisent son fonctionnement. De surcroît, il est fortement conseillable de préparer l’organisme des jours à l’avant en empêchant tout aliment manipulé, l’alcool, les excitants, etc.

  • Pendant la durée du processus, il faut suivre un régime alimentaire physiologique. Ça veut dire, amical avec notre organisme, en faisant attention à tout ce qui est bon pour notre intestin (privilégier des aliments frais et naturels et éviter des aliments manipulés, la malbouffe, les produits laitiers, le café et les farines raffinées).
  • C’est très important de boire de l’eau en abondance ainsi que de liquides (des jus naturels de fruits et de légumes, des jus verts, des infusions, de l’eau fruitée, etc.)
  • Une fois qu’on ait conclu le nettoyage, il faut continuer avec le régime physiologique autant que possible en introduisant peu à peu les aliments plus lourds.
  • Finalement c’est conseillable de consommer des produits probiotiques pour renforcer notre flore intestinale comme le kéfir, la kombucha, la choucroute, le kimchi, etc. De même que d’augmenter la consommation de probiotiques (aliments qui favorisent la croissance des bonnes bactéries) comme l’oignon, l’ail, les poireaux, le banane, etc.

En troisième lieu, c’est recommandable de bouger et faire de l’activité physique légère mais constante, comme faire une simple marche quotidienne, pratiquer du yoga, nager, etc. Cela aidera non seulement à réduire le stress et à équilibrer notre humeur mais aussi à éliminer de toxines et à favoriser le transit intestinal. 

Dans l’intestin on digère plus que de la nourriture

Finalement, il faut faire attention aux émotions pendant ces jours-là. Celles-ci ont un effet direct sur l’intestin, du fait que dans cet organe on trouve un vaste réseau de neurones digestifs connue comme “le deuxième cerveau”. C’est nécessaire donc de privilégier une routine calme et trouver de moments pour faire une déconnexion de la routine et profiter d’une bonne détente, de la méditation, du yoga, de la respiration consciente, etc.

Il faut noter que pendant le processus, c’est habituel qu’on sente quelques gênes comme des maux de têtes, des ballonnements, des nausées, des étourdissements ou encore un peu de malaise général. C’est ça qu’on appelle “une crise dépurative” qui pourrait être plus forte si on avait eu des mauvaises habitudes de vie pendant plusieurs années. Ce n’est qu’un signe de notre organisme qui aura commencé à mettre en circulation des toxines accumulées pour s’en débarrasser. C’est une réaction normale et elle va bien disparaître dans quelques jours. Il faut seulement écouter notre corps et être patients.

Une fois qu’on ait conclu cette épuration, on pourrait sentir une régulation du transit intestinale, des digestions plus légères, un mieux-être digestif, l’esprit plus clair et plus de vitalité. Et si on remarque ces améliorations, on ne voudra pas aller en arrière ! C’est pour ça que c’est très important de profiter le processus pour intégrer ces changements positifs à notre routine désormais.

Bref, un nettoyage de temps en temps, constitue une excellente manière d’aider notre corps à se débarrasser des toxines, des déchets et de la crasse qui bouchent l’intestin afin de procurer son bon fonctionnement, ce qui aura un impact très positif sur notre santé.

À retenir :

  • C’est très bénéfique commencer chaque jour avec un geste « detox ».
  • C’est important de privilégier un régime physiologique pour réduire les toxines.
  • Lors d’une cure détox, il faut faire attention aux émotions et à la gestion du stress
  • Bouger et faire de l’activité physique, aide grandement au processus d’élimination de toxines.

Laisser un commentaire

    search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close